Libre Marche - novembre 2021

Date
18.11.2021

Description

Depuis plus de trois ans, le CAL/Luxembourg anime des comités de rédaction dans les trois prisons de la province. Ces comités, constitués de personnes détenues, s’impliquent dans la conception de journaux internes à la prison. Ces journaux contribuent à la libre expression des opinions et des préoccupations des détenu.es.

 

A l’occasion de la 8e édition des Journées Nationales de la prison, le CAL/Luxembourg éditera un journal composé d’articles, de phrases, de mots, de dessins et d’une carte mentale réalisés par les détenus des prisons de la province de Luxembourg.

Ce journal sera disponible en ligne www.calluxembourg.be/en-prison

 

Edito:

"C'est une bouffée d'oxygène pour nous tous que de constater que les activités sportives et culturelles reprennent. On peut remercier ici les efforts réalisés par la bibliothèque qui aménage au mieux la reprise des activités.

Différents tournois ont été organisés dans l'établissement ce qui est apprécié par chacun. Un petit clin d'oeil est fait dans ce numéro concernant le tournoi de jeu d'échec.
D'autres suivront.

Oui, ouf, on respire, une porte qui s'ouvre et l'on peut circuler, échanger des paroles où les conversations se mêlent au bruit des tasses de café que l'on boit ensemble durant les facilités de mouvement. D’ores et déjà, on a hâte de se retrouver aussi le matin entre camarades plutôt que de devoir rester assis ou couché sur son lit à attendre… que le temps passe.

Je trouve que l'établissement se débrouille pas trop mal, on peut mieux faire, mais de ce que j'entends par rapport aux autres prisons on n'a pas trop à se plaindre.
Oui, la vie semble reprendre, les formations aussi, les cours, et pour ceux qui cherchent de quoi s'occuper, il y de quoi faire.

Un nouveau comité O.C.D. a été constitué pour l'année 2021-2022, nous attendons juste de recevoir la liste des nouveaux délégués pour vous la communiquer. Restons solidaire entre nous, la vie dehors est aussi difficile et chère.

Bonne lecture à chacune et chacun,

La rédaction"